Héros du sport : Souvenir

Sybil (Beatteay) Mitchell

Sybil (Beatteay) Mitchell

Déclaration de valeur

S’il ne fut jamais une jeune personne promise à un grand avenir, c’est bien Sybil Beatteay.

Son grand-père était Elijah Ross, de l’Équipe de Paris, membre d’honneur du Temple de la renommée sportive intronisé en 1972; son entraîneur était Hilton Belyea, intronisé en 1971; et ses contemporains, tous membres d’honneur, étaient Harry Smyth, Willie Logan, Johnny Quigg et Oakie O’Connor.

Sa carrière s’est étendue sur une période 13 ans, de 1920 à 1933. Durant ce temps, elle a gagné d’innombrables titres dans sa catégorie d’âge, neuf championnats seniors du Nouveau-Brunswick et des Maritimes, une deuxième position à la compétition North Americans et, en 1929, le championnat canadien senior de patinage de vitesse féminin. Dans son cas au moins, la promesse s’est transformée en réalité, car ce soir, elle grossit les rangs des champions dans son temple de la renommée sportive provincial.

Intronisée au Temple de la renommée sportive du Nouveau-Brunswick le 4 juin 1983.